L’investissement locatif clé en main (ou presque)

Un investissement locatif clé en main (ou presque…)

Investir dans l’immobilier locatif, c’est investir dans l’avenir. Bien que ce type d’investissement soit plus risqué que les placements boursiers, il est aussi plus rentable. Le but de cet article est de vous aider à décider si vous êtes prêt à affronter ces risques en investissant dans l’immobilier locatif, et comment faire pour trouver votre premier immeuble à louer.

1. Trouver un bien à acheterinvestissement locatif

L’investissement locatif clé en main vous permet de générer des revenus réguliers et de faire de bons profits. Dans ce genre d’investissement, la structure est établie et les dépenses sont basses. Vous avez besoin d’une somme d’argent pour commencer votre investissement locatif clé en main. Toutefois, vous avez la possibilité de le financer grâce à un prêt hypothécaire.

2. Comprendre son investissement

Le locatif peut être un bon choix pour ceux qui sont intéressés par la gestion de patrimoine. Il est également un bon moyen d’investir si une personne escompte en tirer des revenus futurs. Le locatif peut être un investissement risqué et nécessite des mesures de précaution supplémentaires. Il est conseillé de faire appel à un professionnel pour vous guider dans votre projet.

3. Comprendre les risques

Il est important de comprendre les risques que vous pourriez rencontrer lors d’un investissement locatif clé en main. Par exemple, certains propriétaires peuvent annoncer une rentabilité supérieure à ce qu’elle est réellement. De même, il peut être difficile de se faire rembourser par le propriétaire en cas d’incendie, de vol ou d’autres dommages majeurs. Vérifiez l’historique du propriétaire et assurez-vous que son entreprise est sécuritaire.

4. Créer sa société

Pour réaliser un investissement locatif clé en main, il faut tout d’abord créer une SCI (société civile immobilière). La SCI est une société par actions simplifiée qui a pour but la prise de contrôle et la gestion d’un bien immobilier à usage d’habitation.Elle peut être constituée par des particuliers (sauf agriculteurs) ou des professionnels. La SCI peut être gérée par un gérant, qui paie une redevance mensuelle, ou par un administrateur. Elle doit disposer de fonds propres représentant au moins 10 % du prix de la SCI. Elle doit se faire enregistrer au greffe du tribunal d’instance dont elle dispose.
La SCI doit être représentée par un administrateur. Lorsque celui-ci est une personne physique, il doit justifier d’une expérience professionnelle de cinq ans minimum dans le domaine de l’immobilier ou de la gestion de SCI.

5. Acquérir son bien

Vous avez mis votre plan en action et vous souhaitez maintenant acquérir votre bien. Cette étape est importante, car la mise en œuvre d’un investissement locatif clé en main peut être un investissement important. Cette étape peut être longue et fastidieuse, car vous devez effectuer beaucoup de recherches afin de trouver le bien résidentiel ou commercial que vous recherchez. Cependant, il y a plusieurs façons d’acquérir votre bien et cela dépend de plusieurs facteurs.
Dans le cas d’une acquisition en acquisition directe, vous pouvez visiter le bien et décider de l’acheter. Si vous souhaitez consulter un agent immobilier, cette étape est la même. Toutefois, il y a une différence entre les deux. Quand vous travaillez avec un agent immobilier, cette personne effectue les visites pour vous et vous présente le bien que vous recherchez. Cependant, lorsque vous achetez en acquisition directe, vous devez effectuer les visites et les recherches par vous-même.
Un autre type d’acquisition est l’acquisition en mandat, qui est la façon la plus populaire d’acquérir un bien à titre locatif. Dans ce cas, vous pouvez confier le mandat à un agent immobilier ou vous-même. Toutefois, il est préférable de confier ce mandat à un agent immobilier, car cette personne a les connaissances et l’expérience nécessaire pour trouver le bon emplacement et le bien que vous recherchez. Si vous avez des difficultés à trouver un bon emplacement, un agent immobilier vous aidera à dénicher un emplacement idéal.

6. Découvrir les conditions d’acquisition

Avec l’introduction de nouvelles lois et règlements dans le secteur immobilier, les promoteurs se sont mis à offrir des logements neufs avec des conditions d’acquisition très intéressantes. Le but de ces mesures est de stimuler l’achat d’appartements neufs, ainsi que la construction de nouveaux logements. Parmi les avantages offerts, il y a la possibilité d’acquérir un appartement neuf à un prix inférieur aux coûts estimés.Cependant, vous devez prendre en considération les conditions d’acquisition ainsi que les services inclus, car cela vous permettra d’évaluer s’il vous est possible d’acquérir cet appartement neuf.

Les conditions d’acquisition peuvent varier selon le promoteur et l’appartement à acquérir. Vous devez donc en discuter avec le promoteur, afin de découvrir si le bien est approprié à vos besoins. Un autre point important est la durée du contrat d’achat. En général, les conditions d’acquisition sont valables pour 3 à 5 ans. Toutefois, cette durée peut varier selon le promoteur et l’appartement à acquérir. Dans les cas où vous souhaitez acquérir un appartement neuf en dessous des coûts estimés, vous devez être conscient qu’il est possible que la vente de votre ancien logement ne soit pas réalisée avant la fin du contrat. Une fois que le contrat d’achat expirera, vous aurez la possibilité de décider s’il vous est possible de continuer à payer les mensualités, ou si vous souhaitez vendre.

7. Gérer

Gérer son investissement locatif peut être un processus complexe, mais il est possible de le simplifier. Tout d’abord, vous devez déterminer vos objectifs à long terme. Ensuite, vous devez prendre en compte les aspects juridiques, financiers et fiscaux de votre investissement locatif. L’une des choses les plus importantes à considérer est la manière dont vous allez gérer le bâtiment. Vous avez le choix entre gérer cela vous-même ou vous fier à un professionnel. Par exemple, si vous n’avez pas l’intention de vivre dans votre bien immobilier, l’entretien sera plus facile à gérer s’il est confié à un professionnel.

Pour ceux qui souhaitent gérer eux-mêmes leurs investissements locatifs, il est important de prendre en compte la possibilité de faire face aux dépenses imprévues. Pour cette raison, il est vivement recommandé de constituer un fonds de réserve afin de couvrir les dépenses imprévues. L’établissement d’un fonds de réserve sera également utile pour couvrir les coûts qui se présenteront lorsque vous vendrez votre investissement.

8. Vendre

La vente de votre investissement locatif peut occasionner des frais. En général, les frais de vente s’élèvent à environ 2 à 3 % du prix de vente. Ce coût est inclus dans le prix de vente, avec la commission que vous obtiendrez sur le prix de vente.
Les frais additionnels peuvent se présenter lorsque vous vendez votre investissement locatif. Les plus courants sont la taxe de bienvenue et la taxe de vente. La taxe de bienvenue, par exemple, est une taxe d’un montant de 0,5 % du prix de vente qui est payée à la municipalité et qui dépend du revenu que vous tirez de votre propriété.